5 astuces pour se préparer aux questions de l’EXMD

Tu dois imaginer l’EXMD comme une épreuve sportive. Comment penses-tu qu’un athlète se prépare à une compétition importante ? En s’entraînant quand il trouve le temps, sans réel plan, sans objectifs fixés au jour le jour ?
Si l’EXMD compte réellement pour toi, tu dois te préparer aussi bien qu’un athlète pour une compétition qui changera sa vie.


La préparation d’une épreuve telle que l’EXMD ne se fait pas au hasard. Si tu veux réussir, tu dois mettre en place des stratégies claires

 

1. Identifie tes sources d’exercices adaptées

Pour l’EXMD, c’est souvent une étape compliquée, mais il est essentiel d’y consacrer des efforts, sous peine que toute ton étude n’aboutisse pas à cause d’exercices mal choisis. En effet l’EXMD demande de résoudre des exercices sans calculatrice. Ceci pourrait paraître anodin, mais a un grand impact sur ta préparation: les exercices demandés privilégient une compréhension intuitive des concepts scientifiques, plus qu’une application de formule. Or, la plupart des exercices de physique, de chimie, et de math, donnés en secondaires, à l’université, ou dans les livres de référence, sont souvent axés sur l’application plus ou moins complexe de formules, ce qui ne sera pas le focus de l’EXMD.  Il importe donc de bien choisir ses sources d’exercices, pour ne pas s’entrainer de la mauvaise manière !

2. Définis des objectifs temporels et quantitatifs

Une fois les sources d’exercices définies, tu dois maintenant définir combien d’exercices tu veux avoir fait quand. Sans cela, la porte est grande ouverte à la procrastination !! Exemple: tu veux avoir fait une fois tous les exercices (140) dont tu disposes pour 1 mois avant l’épreuve, ce qui te laisse le temps de refaire les exercices qui t’ont posé problème. Il te reste 2 mois, ce qui te fait donc une 20aine d’exercices à effectuer par semaine, en plus de disons 10 exercices de la semaine précédente que tu devras refaire car tu n’y étais pas arrivé du premier coup, et en plus de ton étude de la théorie.

3. Etablis un planning réaliste et fonctionnel

Comme tout athlète a un plan d’entrainement, tu dois avoir un planning. Non pas pour le respecter à la lettre, non pas pour te donner bonne conscience, mais pour disposer à tout moment d’une vue claire sur ton état d’avancement. Sans planning, pas de motivation, procrastination assurée, et stress dans les dernières semaines, car c’est là seulement que tu te rendras compte du travail à effectuer !

4. Rythme correctement tes plages d’étude

Une plage d’étude dure max. 50 minutes, et est rythmée par des pauses courtes (10 min), et des pauses plus longues (40min-1heure). Pendant ces 50 minutes, réseaux sociaux sont interdits !

5. Mets un place un système de révision

Idéalement, tu disposerais d’une liste avec les numéros de tous les exercices venant des différentes sources. Il y aurait une colonne pour chaque révision, et tu mettrais un « V » si tu as réussi à faire l’exercice sans aucune aide, un « X » sinon. Lors du prochain cycle de révision, tu ne refais que les exercices marqués « X ».

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey LinkedIn Icon

© Avempace.be asbl 2017-2022

BE0670.874.764

ASBL non soumise à la TVA

info@avempace.be

Avenue des Arts, 3-5

1210 Bruxelles

+32 (0) 489 833 356

Conditions générales

Politique de confidentialité

Crédits photo: XavierPortela.com