• Avempace

Comment bien réussir son blocus d'été ? Découvre nos 7 conseils pour bien gérer ta seconde session !

Mis à jour : juil. 20

Le mois d'août est synonyme de vacances pour les uns ou de dur labeur pour les autres... Mais comment rester motivé·e quand nos camarades se dorent la pilule au soleil, ou comment s'organiser alors que ce blocus ne ressemble ni à celui de janvier ni à celui de juin? Ces questions font partie des nombreuses interrogations auxquelles les étudiant·es qui doivent repasser des examens sont confronté·es. Tu trouveras ci-dessous une série de conseils entraînants et éclairants sur la façon dont tu pourrais aborder le blocus d'été afin de le réussir et de gérer ta deuxième session.

Comment rester motivé quand nos amis se dorent la pilule au soleil !
La période du blocus d'été est synonyme de vacances pour certains

Dans cet article, l'équipe Avempace te propose 7 astuces et techniques à suivre étape par étape pour découvrir ou redécouvrir comment bien gérer ta deuxième session et réussir ton blocus d'été.

  1. Repartir sur de bonnes bases pour affronter ton blocus d'été sereinement

  2. Faire un état des lieux et se fixer des objectifs pour bien démarrer la période de révisions.

  3. Se motiver pour réussir à maintenir la concentration tout au long du blocus d'été

  4. Trouver son espace de travail idéal pour gagner en efficacité.

  5. Bien s'organiser pour atteindre ses objectifs et réussir haut la main les examens.

  6. Profiter des opportunités pour relativiser.

  7. Prévoir un congé (bien mérité) et finir ton blocus d'été en pleine forme.

1. Repartir sur de bonnes bases pour affronter ce blocus d'été sereinement.


La session d'août est parfois synonyme d'échec dans la tête des étudiant·es et pourtant, cette session présente de nombreux avantages : les étudiant·es disposent généralement de plus de temps pendant leur blocus d'été pour étudier moins d'examens. Aussi, les examens qui n'ont pas été validés ont souvent déjà été au moins partiellement travaillés (ça fait déjà du boulot en moins).


L'été offre toute une série de plaisirs avec lesquels nous pouvons nous récompenser après une session de travail (beau temps, socialisation, etc.). D'ailleurs c'est un bon moment pour reprendre les choses à zéro lorsque cela s'avère nécessaire (méthodologie de travail, lieu d'étude, etc). Avant de se mettre à travailler, il est intéressant d'accepter le fait que, non tout n'a pas été validé, mais que l'échec ou la réussite ne te définit pas en tant que personne.


2. Faire un état des lieux et se fixer des objectifs à atteindre pour cette deuxième session.


Mais concrètement, comment démarrer? Prends une feuille de papier et indique déjà tous les examens à passer. Pour chaque cours, nous t'invitons ensuite à appliquer le SCORE, un schéma qui te permettra de cibler ce qui a été ou non lors des sessions précédentes.


Ensuite, pour les cours que tu souhaites valider en août et donc réviser pendant ton blocus d'été, prends le temps de déterminer des objectifs SMART (spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes, inscrits dans le Temps), ces derniers te permettront de rapidement savoir où tu en es dans ton travail. Voici un exemple : avoir fini d'étudier le chapitre de 50 pages sur les fonctions exécutives pour lundi prochain. Essaye de te baser sur tes expériences précédentes pour estimer le temps dont tu as besoin pour mener à bien un objectif et répartir les objectifs dans ton planning de blocus d'été.

Le Modèle SCORE te permet de cibler ce qui a été ou non et permet d'affronter ce blocus d'été sereinement.

3. Se motiver pour favoriser la concentration sur plusieurs semaines et réussir ton blocus d'été.


Il peut être ardu de se concentrer sur des schémas de l'anatomie du système vestibulaire quand tout le monde semble profiter du beau temps dehors. Le blocus d'été est un véritable marathon, au même titre que les autres blocus. Utilise donc les joies de l'été pour te récompenser, te ressourcer et surtout, te motiver. Par exemple, il n'y a pas de mal à commencer à travailler plus tôt pour ensuite avoir la demi-journée de libre afin de flâner au bord d'une piscine ou aller voir des ami·es / proches. Il est probablement plus intéressant d'alterner les plages de travail et de loisir plutôt que de s'obliger à rester enfermé·e dans sa chambre toute la journée. Au-delà des récompenses, il peut arriver de ne pas réussir à se plonger dans une tâche par manque de motivation. Tout d'abord, écoute-toi, et repère pourquoi ton cerveau refuse de s'y mettre (manque de sommeil? Faim? Ruminations? Stress?...), fais une pause si besoin et programme une plage de travail de 15 minutes. Pourquoi? Si tu sais que tu as 15 minutes devant toi, ton cerveau se concentrera plus rapidement sur la tâche puisque le temps est limité...En réalité, lorsqu'on applique cette méthode, on a tendance à dépasser les 15 minutes puisque la difficulté réside principalement dans le fait de "se jeter à l'eau".

Il peut être ardu de se concentrer sur des schémas de l'anatomie du système vestibulaire quand tout le monde semble profiter du beau temps.
Quand on s'y met, la difficulté réside principalement dans le fait de "se jeter à l'eau"

Enfin, il est bon d'être au clair avec les raisons pour lesquelles on présente une seconde session, au plus tu as véritablement envie de réussir cette seconde session, au plus tu seras motivé·e et au plus tu auras des chances de réussir!


4. Trouver son espace idéal pour le blocus d'été.


Nous avons parlé de motivation juste avant, l'environnement dans lequel tu travailles est étroitement lié à ce concept. C'est donc le moment rêvé pour établir les critères de ton environnement de travail idéal (Dehors? À l'intérieur? Seul·e? À plusieurs? Dans un espace neutre? Avec un fond de musique ?...). Pour certains d'entre vous, il sera peut-être crucial de pouvoir travailler avec d'autres étudiants. Et c'est normal, nous traversons une période très particulière du point de vue de la socialisation, les études apportent beaucoup de challenges depuis le basculement en distanciel et on a parfois besoin de se soutenir pour avancer. Il n'y a donc pas de mal à cela, si tu décides d'étudier avec des ami·es on t'invite simplement à mettre un cadre : se mettre d'accord sur les moments de pauses et de travail, si l'un·e veut parler à l'autre pendant une session de travail, il l'indique sur une feuille et attend la prochaine pause (et la personne qui ne respecte pas le cadre devra payer une glace à l'autre en guise de gage ;-) ).

Pour certains étudiants et étudiantes, il sera plus profitable de travailler avec d'autres
La personne qui ne respecte pas le cadre devra payer une glace à l'autre en guise de gage

De façon plus générale, il est suggéré de travailler dans un endroit neutre et calme. Ce qui implique qu'il faut parfois faire des choix si cela s'avère nécessaire...on peut être tenté d'accompagner sa famille en vacances, mais ce n'est pas réaliste pour tout le monde, dépendant du cadre.


5. Bien s'organiser pour atteindre ses objectifs et réussir ses examens.


Si on bénéficie souvent de plus de temps pour étudier ses examens d'été, cela ne signifie pas pour autant qu'il faut délaisser sa rigueur. En étant plus organisé·e, on y voit plus clair et cela réduit le niveau d'anxiété (tout ce qui est abstrait = anxiogène >< ce qui est concret = rassurant). Les objectifs SMART sont une première étape de l'organisation, ce qui suit relèvera principalement de la mise à jour du planning et de questions à se poser régulièrement. Nous avons justement une liste de questions à se poser pendant le blocus.

Check-List blocus
.
Download • 39KB

Enfin, en ce qui concerne le planning, nous te conseillons de te munir d'un calendrier trimestriel ou mensuel, d'un agenda ou semainier, et d'une to-do list à compléter quotidiennement. Ces 3 outils te serviront à avoir une vision long-terme sur les échéances et à séquencer ton travail (pour plus d'informations, tu peux aller regarder l'article : gérer son temps pendant le blocus). Tu peux d'ores et déjà télécharger le planning à compléter que nous mettons à disposition :

Planner-Avempace
.pdf
Download PDF • 1.03MB

6. Profiter des opportunités pour diminuer le stress de la deuxième session.


Comme on l'a dit plutôt, le blocus d'été n'est pas le plus simple mais il comporte beaucoup d'avantages ! Nous t'invitons donc à en profiter afin d'augmenter tes chances de bien gérer ce blocus. Par exemple, il est fortement recommandé d'essayer d'obtenir un feedback des examens qui se sont moins bien déroulés. Notre auto-évaluation n'est pas infaillible, ça arrive à tout le monde de faire erreurs. Et c'est en essayant de les comprendre que tu pourras réellement en faire un apprentissage. Si tu ne peux pas recevoir de feedback personnalisé, n'hésite pas à contacter d'autres étudiant·es, à leur demander conseil, ou à faire appel à un·e professeur·e particulier·e. D'ailleurs les examens que tu vas passer en août auront fait l'objet d'au moins une évaluation, c'est donc une belle occasion pour refaire l'examen de la session précédente et se préparer en conséquence.


Retiens donc que le blocus d'été n'est pas nécessairement un échec, mais parfois une occasion d'apprendre, voire de pouvoir étaler ses examens pour bénéficier de plus de temps et diminuer le stress.


7. Prévoir un congé (bien mérité) et finir ton blocus d'été en pleine forme pour affronter ta deuxième session.


On ne te laissera pas filer sans te donner notre dernier conseil : prévoir un bon congé pour la fin de ta session. Pourquoi en parler ici ? Parce que le fait de projeter des activités de détentes constitue une excellente motivation pour travailler dans des moments de "down".

Le fait de projeter des activités de détentes constitue une excellente motivation pour travailler dans des moments de "down"
Après l'effort, le réconfort

Aussi, il faut prendre en compte le début de l'année suivante, il serait dommage d'avoir géré sa session d'août et arriver à la rentrée épuisé·e...Il est souvent conseillé de célébrer ses réussites lorsqu'on a beaucoup travaillé (la réussite étant le fait d'avoir bien performé pendant le blocus d'été). Tu peux donc t'accorder ce répit, tu l'as amplement mérité! Si jamais tu as besoin de contacter un·e de nos coachs, que ce soit pour la méthode de travail, le stress, la motivation, n'hésite pas à nous écrire!