• Anaïs

Planning à Imprimer + 6 conseils pour organiser ton temps d'étudiant

Mis à jour : mars 23

La gestion du temps est une partie essentielle de l'organisation de la vie de tous les jours. Néanmoins, il est difficile de toujours trouver une gestion adéquate à ses envies, ses obligations, surtout quand on est étudiant. Voici 6 conseils pour t'aider dans la gestion de ton temps durant le quadrimestre, et même durant toute l'année académique.


DÉCOUVRE COMMENT ORGANISER TON TEMPS POUR MIEUX ÉTUDIER AVEC NOS 6 ASTUCES ET CONSEILS

  1. Bien organiser son quadrimestre

  2. Éviter de prendre du retard dans ses cours

  3. Sortir du perfectionnisme

  4. L'utilisation des écrans

  5. Équilibre travail/loisirs

  6. Mieux vivre ses émotions pour mieux gérer son temps


Découvre nos 6 conseils pour t'aider à t'organiser durant ton quadrimestre

1. BIEN ORGANISER SON QUADRIMESTRE


Il est important dès le début du quadrimestre de prendre en compte chaque cours et de comprendre les enjeux et difficultés de ceux-ci pour éviter d'être rapidement submergé par le travail et de ne plus avoir le temps de rien faire. En définissant les caractéristiques de chaque cours tu vas pouvoir estimer une meilleure méthode de travail ainsi qu'un emploi du temps adéquat. Un bon planning d'étude va jouer un rôle important dans la gestion de ton temps. Il ne doit être ni trop chargé, ni trop vide, et doit prendre en compte l'importance et les priorités de chaque matière.


Voici un planning d'étude créé par Avempace pour te donner une idée et t'aider à t'organiser correctement

Planner-Avempace
.pdf
Download PDF • 1.03MB

Ton planning va te permettre d'avoir une vue d'ensemble sur ce que tu as à accomplir. Néanmoins n'attends pas le milieu du quadrimestre pour te fixer des deadlines. Le plus tôt sera le mieux, même pour des tâches qui pourraient te paraître moins importantes.


2. ÉVITER DE PRENDRE DU RETARD DANS SES COURS


Arrêter de tout remettre à plus tard


Le retard est souvent dû à une mauvaise organisation, mais pas seulement. En effet, le retard peut également être lié à la procrastination. L'une des premières sources de procrastination est le stress. Pour réussir à le contrôler, nous te recommandons de lire notre article sur comment gérer le stress. La conséquence naturelle de la procrastination est de te faire remettre à demain ce que tu pourrais faire aujourd'hui.


Il n'y a rien de pire que de repousser ses tâches/activités à plus tard pour prendre du retard !

Donc, voilà ce que tu dois faire : prends ton planning, fixe des deadlines et ne laisse pas la procrastination prendre le dessus, au risque de le regretter ! De plus, n'oublie pas d'employer des objectifs dits SMART (Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et mesurable dans le Temps). Des objectifs trop complexes ou trop flous ne feront qu'augmenter ta procrastination et ton retard. Néanmoins, si ton problème de procrastination devient trop important dans ta vie quotidienne, il est préférable de faire appel à un de nos Coachs !



Autodiscipline, motivation et méthode


D'autres situations plus spécifiques peuvent elles aussi te faire prendre un retard incalculable si tu ne le remarques pas assez tôt :

  1. Problème d'auto-discipline : les cours en ligne ne facilitant pas la tâche, le mieux est de fractionner ses objectifs et de régulièrement se récompenser (avec une pause, une part de gâteau, etc.)

  2. Problème de motivation : créer un « vision board » avec tout ce qui te motive de manière générale peut t'aider à trouver ce qui te motives dans tes études, à développer des objectifs et à trouver le moyen de les atteindre

  3. Problème de méthode : ici, il est obligatoire de comprendre ce qui a fonctionné ou pas jusqu'à maintenant. Le mieux est de faire un tableau de ses forces et de ses faiblesses dans le contexte de tes études puis de comprendre où préfères-tu travailler (chambre, bibliothèque), quand (matin, soir), comment, …


À chaque problème, sa solution. Le principal est de se comprendre (une aide est souvent la bienvenue), de cerner le problème et d'y apporter la solution.


3. SORTIR DU PERFECTIONNISME


Tout d'abord, il faut savoir faire la différence entre perfectionnisme et réalisme. Malheureusement, être perfectionniste implique parfois de refuser d'affronter la réalité, d'être dans le déni de certaines expériences désagréables telles qu'un échec universitaire ou même d'assumer ses réussites, ce qui peut entraîner une peur de l'échec, très mauvaise pour l'avancé.


Il faut savoir que le perfectionnisme et la procrastination sont intimement liés malgré leur sens qui peut sembler, à première vue, diamétralement opposé. En effet, une certaine forme de perfectionnisme peut conduire un étudiant à la procrastination. Un(e) étudiant(e) qui étudie trop s'expose à une mauvaise gestion du temps, ce qui le rendra en colère contre lui-même pour enfin procrastiner encore plus.


Note que le perfectionnisme est un facteur de vulnérabilité qui peut entraver une gestion efficace, que ce soit une mauvaise gestion du temps mais aussi du stress par exemple. Tu dois donc commencer par identifier si tu es plutôt perfectionniste ou réaliste dans ta méthode d'étudier ! Afin d'y arriver, tu peux tout simplement te poser la question suivante :


Est-ce que j'arrive à me satisfaire de mes performances ?

Un problème fréquent du perfectionniste est qu'il risque de tout vouloir bien faire en même temps. Or, pour un résultat optimal, ceci n'est pas possible. Il faut apprendre à prioriser ses tâches, et pour cela nous te conseillons d'emblée d'utiliser la matrice d'Eisenhower ! La clé reste souvent à se poser les bonnes questions.


« Si j'ai 2h à consacrer à une seule tâche, laquelle je privilégierais ? »

Pour éviter la procrastination liée au perfectionnisme ce qui ralentirait ton efficacité, il est bon d'apprendre à réinterpréter les situations défavorables. Par exemple, tu peux tourner une pensée négative comme « je suis nulle j'ai raté cet examen » en cherchant les aspects positifs, comme le souligne Moïra Mikolajczak, ce qui donne « cet « échec » est l'occasion de retravailler ma méthode de travail pour pouvoir m'améliorer ».


4. L'UTILISATION DES ÉCRANS


Il est démontré que l'utilisation du téléphone interfère avec le processus d'étude. Apprendre à gérer son temps d'écran va te permettre de mieux gérer ton temps d'étude mais également ton temps dans la vie de tous les jours. Il faut savoir qu'il existe des liens directs entre l'anxiété, la dépression, les problèmes de sommeil et l'utilisation de son smartphone.


Ton smartphone peut te faire perdre > 62% en efficacité

Savais-tu que lors d'un cours, tu es susceptible de prendre 62% de notes en moins que ce que tu devrais si tu utilises ton téléphone en même temps ? Il n'y a aucun doute que les écrans impactent négativement la gestion de ton temps.


Pour éviter de tomber dans ce piège, il est recommandé de, soit éteindre complètement le téléphone lors des cours ou des sessions de révisions, soit de le mettre dans une autre pièce, ou au moins dans un espace difficile d'accès. Si tu as besoin d'utiliser ton téléphone pendant ta session de révision alors mets-le en mode avion par exemple afin d'être sûr de ne pas être distrait par les notifications par exemple.


Les écrans nous donnent accès à une pléthore d'informations, mais cela a un coût. Il est donc intéressant d'apprendre à cadrer les activités que nous faisons sur écrans afin que cela n'empiète pas sur notre quotidien. Lorsque que tu prends une pause téléphone, indique l'heure à laquelle tu commences à le regarder et celle à laquelle tu t'arrêtes. (Sur un planning, le mieux est d'indiquer le temps que tu souhaites y consacrer par jour). Définir un lieu d'utilisation de ton téléphone est également une bonne idée. Celui-ci doit évidemment être différent de ton espace de travail. N'hésite pas à visiter ce site afin d'en savoir plus sur les impacts de la surconsommation des écrans.


5. ÉQUILIBRE TRAVAIL/LOISIR


Tal Ben Shahar parle du paradoxe du travail. En effet, le travail ou l'étude ne doit pas être synonyme de souffrance. Étonnamment, si les personnes disent préférer leur temps libre à leur travail, c'est bien au travail (ou en étudiant !) qu'on trouve davantage le « flow ». Cette expression est définie comme la sensation d'être pleinement dans ce qu'on fait, le sentiment d'épanouissement maximal.


Flow est synonyme d'épanouissement maximal

Le mieux est de savoir ce qui te plaît dans tes études afin de mieux connaître comment te motiver lorsque tu as un coup de mou. Cependant, maintenant que l'on sait qu'étudier peut donner du plaisir, cela ne veut pas dire que cela doit prendre toute la place ! Il faut parfois reculer un peu pour mieux sauter, alors n'oublie pas de t'accorder des temps de pauses qui te ressourcent réellement et entraîne-toi à lâcher prise lorsque c'est nécessaire. À ce sujet, il est essentiel de te trouver un loisir personnel qui t'apporte de la joie. Certains arriveront à assister correctement aux cours après avoir dansé toute la nuit, mais ce n'est peut-être pas ton cas, alors trouve ce qui te correspond à TOI.


De plus, organiser ses temps de pauses est une partie très importante de la gestion du temps. Les inclure dans ton planning et en fonction de tes objectifs te permettra d'y voir plus clair, de baisser ton stress, et de gérer correctement ton planning.


6. MIEUX VIVRE SES ÉMOTIONS POUR MIEUX GÉRER SON TEMPS


Chacun est soumis à une multitude d'émotions positives et négatives chaque jour. Une émotion peut avoir différents impacts sur notre santé mentale et peut nous épuiser moralement si elle est trop forte, qu'elle soit bonne ou mauvaise. Une amélioration des compétences émotionnelles est liée à une meilleure santé, mais également à une meilleure performance lorsqu'on étudie. Analyser ses émotions te permettra de les comprendre et de t'aider par la suite à mieux les maîtriser, ainsi qu'à mieux maîtriser ton travail et ne pas perdre de temps. La régulation de ses émotions peut t'aider à gérer ton temps.


Réguler ses émotions = se réguler soi-même = réguler son travail = réguler son temps

De façon plus générale, tu peux faire appel à la grille d'analyse fonctionnelle de Charly Cungi et la compléter afin d'identifier les situations qui génèrent chez toi des émotions fortes et éventuellement avec des conséquences néfastes.



Après la lecture de cet article, tu peux constater d'emblée qu'apprendre à gérer et organiser son temps pour mieux étudier est essentiel afin de réussir ses études. La Team Avempace est à ta disposition si tu veux en savoir plus. Que ce soit via notre Coaching universitaire ou notre App mobile, nous avons tout ce qu'il faut pour t'aider à faire un bon planning, et à atteindre tes objectifs académiques. Il est maintenant possible de réserver un entretien diagnostique gratuit et sans engagement via ce lien si tu désires en savoir plus sur le sujet.


À très bientôt !


  • Facebook
  • Instagram
  • LinkedIn

© Avempace.be asbl 2017-2022

BE0670.874.764

ASBL non soumise à la TVA

info@avempace.be

Rue Royale 23, 1000 Bruxelles

+32 (0) 489 833 356

Conditions générales

Politique de confidentialité